Retour aux actualités

Népal : Rencontre avec Raphaël Sassaro, collaborateur Accor parti en congé solidaire

Désireux de partager son savoir-faire professionnel et de se mettre à l’épreuve, Raphaël Sassaro, Conseiller Commercial Salle des Marchés de la Direction Distribution d’Accor France, s’est lancé dans l’aventure du Congé Solidaire. Raphaël est parti au Népal du 11 au 26 janvier 2014, il a eu pour mission d’améliorer la gestion et le fonctionnement du bureau du « Independent Living Center » qui accueille de jeunes adultes en situation de handicap.

Deux mois après son retour, Raphaël revient sur son expérience.

  • Comment avez-vous préparé une telle mission ?

Tout d’abord, je me suis bien documenté sur le pays afin d’en connaître les coutumes. Ensuite, j’ai rencontré des personnes déjà parties au Népal, j’ai échangé avec elles sur la façon dont elles avaient vécu cette expérience. J’ai également dû réviser mes cours de gestion, commerce et informatique afin d’être prêt à en enseigner les bases !

  • Comment se passait votre vie sur place ?

Mes journées se déroulaient au gré de la formation matin et après-midi en essayant de tenir compte des coupures électriques qui pouvaient intervenir à tout moment !

Le soir, j'ai toujours privilégié le changement, la découverte. J’ai dîné quelques soirs au restaurant de l’hôtel très fréquenté par les habitants locaux, ce qui m’a permis d’observer leurs habitudes de vie. J'ai partagé une soirée avec tout le board de l’association dans un restaurant typiquement népalais, une soirée de joie, de simplicité et de découverte de plats typiques… à consommer sans couvert ! J’ai également fait la rencontre d’une jeune femme suisse du Ticino (canton italien), anthropologue de formation, qui a quitté une vie confortable pour venir vivre en toute simplicité, son histoire m’a véritablement touché. Enfin, j'ai dîné avec  la responsable locale de Planète Urgence et des membres d’associations dont Médecins du Monde et Médecins sans Frontières, que d’échanges riches et intéressants !  J’ai toujours saisi l’opportunité de rencontrer de nombreuses personnes, elles ont contribué à enrichir et vivre au mieux ma mission.

  • Quels sont les moments/les rencontres qui vous ont le plus marqué ?

Le moment qui m’a le plus marqué a été mon premier jour à l'association, lorsque les participants se sont tour à tour présentés. Ils ont décrit leur handicap avec le sourire, leur force m’a frappé. Les entretiens en "one to one" avec chacun de mes élèves ont également été de grands moments d'échanges. Enfin, j’ai été très touché d’avoir été convié à la première d’un film sur les difficultés et la perception des personnes handicapées au Népal. 

                         raphaelsassarook RaphaelSassarook2

  • Que retenez-vous de cette expérience ?

Une grande leçon d’humilité ! J’ai été surpris par la capacité d’adaptation dont l’homme et la femme peuvent faire preuve. Nous l’oublions trop souvent dans notre société occidentale. Nous cherchons toujours la facilité à travers l’utilisation des technologies modernes. Etre confronté à la réalité m’a poussé à exploiter au mieux le peu de moyens que j’avais à disposition « 1 tableau et 2 feutres ! ».

  • Est-ce important pour vous que le groupe Accor propose à ses collaborateurs de s’impliquer dans ce type de mission ?

Oui tout à fait, ceci permet de se mettre à l’épreuve, cette expérience sert à prendre du recul et à relativiser.

De plus, je tiens à remercier particulièrement Armelle Mougenot de l’équipe Solidarity Accor qui a toujours été attentive et à mon écoute, elle a été "un précieux maillon" entre Planète Urgence et moi.