Retour aux actualités

Espagne : illuminer la vie de femmes en situation de vulnérabilité avec Entre Mujeres !

La formation, clé de l’autonomisation

Entre Mujeres est une association espagnole, qui accueille des femmes issues de quartiers très précaires du sud-est de Madrid. Sa mission ? Leur proposer des programmes d’accompagnement social, d’insertion et des ateliers de formation (langue espagnole, informatique, fabrication d’abat jours…) afin de permettre à ces femmes de se former et de retrouver une autonomie à long terme.

Les équipes AccorHotels en Espagne et au Portugal soutiennent ce projet depuis 2016, alliant formation et savoir-faire artisanal. Alexandre Chabrot, Brand programmer Marketing, fait partie des premiers à s’être engagé : « On retrouve chez ces femmes, l'intégrité, la gentillesse, la solidarité et le respect. Entre Mujeres, c’est le succès d'une aventure humaine qui tourne autour des femmes, pour les femmes. Ses valeurs et ses lignes d'action sont le reflet de la raison d'être de Solidarity AccorHotels et nous voulons contribuer à ce que chaque jour davantage de femmes trouvent leur place dans la société ».

 

AccorHotels et Entre Mujeres : des liens durables

Les liens qui se sont tissés au fil du temps entre AccorHotels et l’association sont multiples. Solidarity AccorHotels, fonds de dotation du Groupe, a apporté un soutien financier au projet afin de permettre à Entre Mujeres de mener à bien ses sessions de formation auprès d’une 10aine de femmes bénéficiaires du programme. En parallèle de ce soutien, les équipes AccorHotels ont travaillé localement et main dans la main avec l’association afin d’optimiser la commercialisation des luminaires créés : conseils techniques, commandes et installations de luminaires dans des hôtels du Groupe… de belles réalisations ont été concrétisées : l'ibis Málaga Centro, l'ibis Barcelona 22 @ ou l'ibis Alfragide au Portugal ont ainsi installé des lampes et autres produits (poufs, paravents, coussins …) créés par l’association à partir d'éléments organiques et recyclés.

SoulEM, l’entreprise sociale crée en 2010 par la fondatrice de l’association, María Luisa Fresno, apporte un soutien professionnel à Entre Mujeres lorsqu’il s’agit de commercialiser ses produits. Cette activité permet d’assurer la pérennité du projet associatif et d’embaucher certaines des bénéficiaires à la fin de leur parcours de formation.

Rebeca Ávila, Directrice de la Communication de AccorHotels Espagne & Portugal, est à l’origine de ce partenariat avec Alexandre Chabrot : «Pour nous, Entre Mujeres est bien plus qu'une simple collaboration: cela signifie un engagement social et un grand soutien pour un secteur marginalisé de Madrid », a-t-elle déclaré.

bandeau_EntreMujeres2

ibis Málaga Centro - installation de lampes dans différents espaces de l'hôtel

Parcours de vie, ou comment Sandra est arrivée à l’artisanat

Depuis sa création, en 1999, Entre Mujeres a contribué activement à transformer les vies de plus de 100 femmes. Cette année, environ 40 femmes devraient bénéficier de l’accompagnement d’Entre Mujeres. . En 2018, il est prévu d'ouvrir de nouveaux ateliers (notamment en couture) afin de réaliser des produits tels que des uniformes et des coussins, qui peuvent être revendus aux hôtels et autres clients potentiels.

Sandra, 42 ans, est originaire de Tumaco, une petite île de Colombie où l’insécurité règne. Deux de ses quatre frères ont ainsi disparu, dans des conditions opaques liées à la Guérilla qui sévit sur cette île. Sandra décide alors de partir vivre en Espagne pour gagner de l'argent et l’envoyer à ses deux frères restés en Colombie et ainsi pouvoir payer leurs études à Bogotá, loin du danger de Tumaco.

À son arrivée à Madrid, elle a été immédiatement accueillie par Entre Mujeres et a commencé à travailler, parallèlement à sa formation en artisanat jusqu'à ce qu'elle devienne professionnelle. Aujourd’hui sa vie a beaucoup changé, mariée, mère d’un enfant de quatre ans, elle est désormais en charge de l’atelier de production SoulEM… et ses deux frères poursuivent leurs études !

Les mots de Rebeca Avila résument bien cette histoire, celle d’un projet « qui non seulement illumine les espaces, mais aussi les vies ».