Retour aux actualités

Allemagne : Michel Gosselin, Directeur du Mercure de Fürth, nous parle de son projet Fondation

Michel Gosselin, Directeur du Mercure de Fürth (Allemagne), a présenté à la Fondation Accor un projet de solidarité visant à réinsérer de jeunes handicapés grâce à la musique. Approuvé au Conseil d’Administration du 14 février 2011, le projet « Berufung Musiker » (Musicien par vocation) bénéficie d’un soutien de 62 000 € de la Fondation Accor pour les années 2011 et 2012.

Le groupe Vollgas, composé de 8 jeunes handicapés, termine sa formation à l’école de musique de Fürth en septembre 2011. Un second groupe, déjà en partie constitué, sera formé grâce au financement de la Fondation Accor. Plus que la formation de ce groupe, c’est tout le concept « Berufung Musiker » (Musicien par vocation) que soutient la Fondation Accor.

Quelle va être l’activité du groupe Vollgas une fois leur formation achevée ?

Michel Gosselin_ Le groupe Vollgas reste formé et continue de suivre les ateliers de l’école de musique. La machine tourne, il faut l’entretenir. Ils continuent à organiser des tournées tous les ans. Ils ont récemment joué avec un autre groupe de l’école de musique de Fürth et ont ainsi obtenu une somme qui leur est allouée par la caisse d’épargne régionale afin de les aider financièrement. Ils deviennent donc autonomes.

Le groupe Vollgas a eu l’occasion de jouer avec le célèbre quatuor Quadro Nuevo. Qu’ont-ils pensé du niveau musical des jeunes du groupe Vollgas ?

Michel Gosselin_ Les musiciens du groupe Quadro Nuevo m’ont dit : « Cette expérience a été pour nous, musiciens professionnels, une des plus fortes de notre vie de musicien. Cela a été pour nous un enrichissement formidable. ».
Les jeunes de Vollgas évoluent de façon différente mais le groupe Quadro Nuevo était ébahi par leur niveau musical. C’est formidable de voir les progrès qu’ils font en peu de temps.

Ce programme a été pensé pour rendre autonomes de jeunes handicapés, pour leur permettre de s’insérer dans la société. Voyez-vous un changement dans le développement, l’évolution personnelle des jeunes du groupe Vollgas ?

Michel Gosselin_ Absolument. Je les connais depuis 2 ans. A cette époque, ils étaient timides, ils n’osaient pas parler, ils avaient peur. Maintenant, ils se libèrent. Ce programme les ouvre au monde extérieur, cela leur donne un sentiment de sécurité. L’accordéoniste de Vollgas m’a reconnu un jour sur scène et m’a fait un signe de la main. Il ne l’aurait jamais fait il y a un an ou 6 mois.
Ce qui est formidable c’est que cela aide aussi les autres à s’ouvrir. L’école de musique de Fürth accueille une centaine d’élèves handicapés mentaux. Ils savent ce que fait le groupe Vollgas et cela les aide à prendre confiance en eux.

L’école de musique de Fürth semble « spéciale ». Y a-t-il d’autres écoles qui s’inspirent de son mode de fonctionnement en Allemagne, dans le monde ?

Michel Gosselin_ Oui, cette école est spéciale, extraordinaire. Elle a été créée par Robert Wagner il y a 25 ans. Les musiciens du groupe Quadro Nuevo qui ont enseigné dans des écoles de musique me l’ont dit, c’est une école de musique hors norme.
Le modèle du groupe Vollgas commence à être leader à l’international. Lors d’un concert à un festival de musique intégrative, il y avait des groupes d’enfants ou de jeunes handicapés de la région de Fürth, d’Allemagne, d’Autriche… La Suisse est aussi très intéressée et commence à développer des actions.

En tant que porteur de projet, quel est votre rôle vis-à-vis du groupe, du projet ?

Michel Gosselin_ Mon rôle est évidemment de suivre, de faire le lien entre l’école de musique de Fürth et la Fondation Accor. Dès que je le peux, je joue également le rôle de relais pour promouvoir et faire connaître le groupe. Je leur ai notamment fait rencontrer le groupe Quadro Nuevo qui souhaite les inviter à jouer lors de leur concert caritatif l’an prochain.